Spécialisation en santé communautaire

Dans les dimensions sociales, culturelles, psychologiques et médicales

Son domaine d'activité recouvre une vision globale et positive de la santé à travers la promotion et le travail de proximité

L'infirmier(e) en santé communautaire

  • Réalise des démarches en travail social individuel ou communautaire.
  • Pose des diagnostics communautaires.
  • Conçoit des interventions et les opérationnalise.
  • Évalue seul ou équipe multidisciplinaire les démarches, procédures et résultats des projets.
  • Communique à ses pairs, aux personnes ou à leur entourage ou aux dirigeants d’institution les informations administratives ou bio-psycho-sociales utiles.
  • Gère des groupes ou des travailleurs.

Spécialisation en santé communautaire

Durant cette année, il est demandé à l’étudiant de concevoir un projet professionnel selon ses souhaits et ses motivations. Acteur de sa formation, il travaille ses connaissances dans le domaine des déterminants sociaux et médicaux en prenant en considération le contexte politique, socio-économique et le système de soins de santé. Il enrichit ses pratiques professionnelles, développe des compétences communicationnelles et stratégiques en s'adaptant au public rencontré. Il s’interroge sur ses interventions, celles des institutions sociales et politiques, s’ouvre à la recherche scientifique en vue de se construire une identité professionnelle spécifique à la santé communautaire.

Formation

Cours (435h)
  • Méthodes pédagogiques diversifiées telles que des cours ex-cathedra, séminaires, travaux individuels et de groupe, laboratoires, jeux de rôles.
  • Approche pédagogique centrée sur l’interactivité dans le groupe classe.
  • Approfondissement de l’approche psychologique, sociale et juridique.
Activités d’intégration professionnelle (544 h) 
  • L’étudiant preste ses activités d’intégration professionnelle dans des secteurs variés tels que :
  • Les institutions familiales et scolaires : Office de la naissance et de l’enfance (ONE), crèche, promotion santé à l’école (PSE), centre psycho-médico-social (CPMS), planning familial...
  • Les services sociaux polyvalents : service social des mutuelles, service social d’institution de soins, centre public d’action sociale (CPAS)...
  • Les institutions de gestion de projets communautaires : relais santé, observatoire de la santé, maison médicale...
  • Les services médico-sociaux d’entreprise, la médecine du travail...
  • Les services de réinsertion : centre pour réfugiés, réseau d’accueil de toxicomanes, institutions publiques de protection de la jeunesse (IPPJ), milieu carcéral...
  • Les centres de médiation ou de santé mentale.
  • Les structures internationales : centre multiculturel, organisation non gouvernementale (ONG)...

Accès à la formation

Diplôme de bachelier en Soins infirmiers, ou être détenteur d’un diplôme équivalent.

Accès à la formation

Atouts de la formation

  • Approche globale et positive
  • Actions individuelles et collectives
  • Travail médical et social en intersectorialité
  • L’enseignement est assuré par une équipe pédagogique expérimentée qui connait la réalité du terrain.
  • Les activités d’intégration professionnelle sont choisies par l’étudiant en fonction des compétences qu’il souhaite acquérir et des aptitudes qu’il compte développer. Elles peuvent se prester en Belgique ou à l’étranger.
  • Possibilité d’étalement de la formation sur deux années.
  • Possibilité de cours à option en fonction du projet professionnel de l’étudiant.
  • Certification complémentaire en santé environnementale.

Contact

Namur

Responsable de spécialisation :
Geneviève Boudart

Département paramédical Sainte-Elisabeth
rue Louis Loiseau 39
5000 Namur
Tél. +32 (0)81 46 85 98 (direct)
Mail : geneviève.boudart@henallux.be

Plus sur cette implantation

Actualités et agenda

Voir toutes les actualités