tout Bon BauDelaire !

Une capitale de singes… Tous les Belges, sans exception, ont le crâne vide… Ici, il y a des femelles, il n’y a pas de femmes… (Charles Baudelaire)

À la fin de sa courte vie, Charles Baudelaire (1821-1867) (sur)vit à Bruxelles de 1864 à 1866 et on ne peut pas dire que ce city-trip lui ait laissé un souvenir impérissable. Profonde misanthropie, maladie (il finira aphasique et hémiplégique) et fuite en avant pécuniaire (il recherche désespérément un éditeur et ses conférences belges feront un fiasco) poussent le dandy parisien à écrire un pamphlet écrit au fiel et dont le titre annonce la couleu(v)re : Pauvre Belgique !

Cette diatribe sert de fil rouge à une superbe exposition proposée du 7 septembre 2017 au 11 mars 2018 par le Musée de la Ville de Bruxelles (Maison du Roi, sur la Grand Place).

Désireux de parfaire leur culture littéraire, les étudiants du bac 1 futurs bibliothécaires documentralistes (BBD - voir le titre...) ont aussi pu, au-delà des insultes caricaturales du divin poète, réaliser dans cette exposition une visite inédite de notre capitale des années 1860 en pleine mutation. 250 oeuvres diverses la présentent dans ses innovations de l'époque: début des grands travaux autour de la Senne et de la future avenue Louise entre autres. 

 

Actualités et agenda

Voir toutes les actualités